Chronos

chronos-9791093105512

TITRE : CHRONOS

MAISON D’EDITION: EDITION LA PLUME ET LE PARCHEMIN

AUTEURS : Recueil

PRIX : 14,00€ (Papier)

 

CHRONIQUE

Pour le titre, le choix du latin, why not ? De plus, le mot « Chronos » a plusieurs significations : soit le Temps, avec les horloges, les montres ect.. ou le Titan Chronos, père des Dieux Grecs/Romains. Ainsi, le livre peut donc parler soit de l’un, soit de l’autre, ou des deux. Et pour ce recueil, c’est des deux. En attendant, rien que le titre donne envie d’entamer le livre et de ne jamais le lâcher ! Surtout lorsque l’on est mordue de mythologie, comme moi ! Et la couverture ne fait que renforcer mon envie de le lire !

Dans le global, ce recueil de neuf nouvelles est une pure merveille ! Il y a des nouvelles pour tous les goûts, avec des auteurs talentueux ! Chaque nouvelle est unique et très agréable  lire. Les deux parties sont très différentes, et si la partie sur les Dieux m’a plus plû que celle sur les voyages dans la temps, les deux se valent au niveau de l’écriture. Ce mélange de plusieurs auteurs permet au lecture de trouver le style qui lui convient, un auteur ou plusieurs, et ainsi d’aller après lire d’autres œuvres de ces auteurs. Moi, j’ai préféré analyser chaque nouvelle de manière individuelle, afin que ma chronique soit plus complète !

– POSÉIDON • Matty Lints

Le dieu des Mers, Poséidon ! Je pense que c’est mon Dieu favoris depuis l’enfance. Bref, le début de l’histoire reste énigmatique, qui est « il » ? Qui est le « héros » ? Puis on découvre la réponse à ces questions et les réponses sont très étonnantes ! Personnellement, je ne m’y attendais pas du tout ! L’écriture est fluide, rythmée, l’histoire se déroule selon un fil conducteur que le lecteur cherche. Les détails sont présents sans noyer le lecteur, et ils sont assez originaux (je ne savais pas que les hommes pouvaient être sage-femme !). L’amitié entre Pacey et Këony est touchante et drôle, ces enfants de 11 ans que la solitude rapproche. J’aurai voulu les revoir ensemble avant la fin, et j’avoue avoir cherché une suite possible dans ma tête !

– PARADISE ISLAND • Lil Evans

Une auteur que je connaissais déjà, bien que je n’ai pas encore eu le plaisir de la lire ! L’histoire est donc sur les Dieux en général, avec un mélange entre les Dieux Grecs, Égyptiens, Nordiques. J’ai découverte certains Dieux (tels que Taranis) et j’ai adoré ! Il y a quelques traits d’humour venant de l’auteur qui sont très appréciable et agréable, c’est une nouvelle qui m’a beaucoup fait rire ! La relation mortelle (sans jeu de mot) entre Cruz et Izara est passionnante (qui ne voudrait pas d’une relation comme celle-ci ?) et on se met rapidement dans la peau des personnages ! J’aurai adoré être un demi-dieu dans cette nouvelle, et tout voir de mes yeux ! Pour moi, c’est une des meilleures nouvelles que j’ai pu lire !

– CAMELIA, GARDIENNE DES PORTES • Mélanie Baranger

Une histoire avec un druide et un mariage refusé par les Dieux ? On sent déjà un certain mystère et une tension digne d’un thriller. L’action se déroule peut-être un petit peu trop rapidement à mon goût, sans temps de pause, le lecteur n’a pas de repis et c’est peut-être pas une bonne chose. Après, c’est mon avis et peut-être que certaines personnes aiment lire de cette manière ! Cela n’empêche pas l’histoire d’être agréable et touchante, avec un dénouement digne de conte de fée !

– LES LIENS SACRÉS • Dyane et Auréline B.

Un druide, la forêt de Brocéliande, ouh, un remake d’Arthur ? Que nenni ! Un frère éploré, voulant ressusciter sa soeur, et tombant sous le charme d’une déesse mortelle. J’ai adoré le côté maudit de la nouvelle, avec des malédictions des deux côtés, et l’amour qui arrive tout de même à naître. Et finalement, la déesse qui reprend le dessus sur ses pouvoirs mortels, c’est juste génial ! Je n’ai pas eu grand-chose à redire sur cette nouvelle, parce que j’ai eu du mal à aller jusqu’à la fin (je ne voulais pas qu’elle se termine !!).

– AKAI ITO, LE FIL ROUGE DU DESTIN • Auréline B.

Première histoire que je lis avec une culture japonaise que je connais mal. Sauf les Kitsune ! J’adore cette légende ! J’ai mis du temps à comprendre que la Kitsune n’était pas malveillante, car le début de l’histoire laisse penser qu’elle veut tuer l’un des deux porteurs de ce fameux fil rouge ! Le dénouement est super, avec l’explication du titre ! J’ai adoré découvrir cette culture japonaise ^^

– COLONEL PLACIDE • Pierre Duval

La raison du surnom d’Edmond est impressionnante ! Je ne m’y connais pas beaucoup en aviation, mais je sais que c’est dur de garder son calme en toute situation. Son bond dans le temps est tellement imperceptible, moi je croyais vraiment qu’il avait atteri a Hollywood, sur le lieu de tournage d’un film ! x) La fin reste assez amusante, parce que l’on se rend compte qu’il n’a finalement rien imaginé, et qu’il a même changé un peut bout du passé !

– VAMPIRE GANGSTER • Hina Corel

Clara et Dany, deux humains, deux opposés. Si l’une ne croit en rien de surnaturel, l’autre vit avec deux vampires. Et pourtant, quoi de plus banal qu’un simple échange de clé pour que Clara change d’avis sur le surnaturel ? J’ai adoré cette histoire également, qui reste a la fois drôle, énigmatique et envoûtante. J’ai bien aimé le personnage de Noémie, avec son côte gothique et Miss je-crois-en-n’importe-quoi ! J’ai dévoré cette nouvelle peut-être trop vite qui sait ?

– LE PRIX D’UNE VIE • Angélique Ferreira

Le titre inspiré déjà pas confiance, on sent que quelqu’un va mourir… Mais l’idée du laboratoire spécialisé dans les voyages dans le temps c’est vraiment super ! Et une histoire d’amour entre une femme du futur et un révolutionnaire… Oh j’aurai voulu etuder cette histoire là à la place de celle de l’école ! La fin est triste, j’ai versé quelques larmes, mais cela montre aussi que l’amour triomphe de tout !

– PAR-DELÀ LE TEMPS • Dyane.

Une histoire qui m’a beaucoup rappelé la série Outlander, avec l’idée d’un amour fort entre un duc/magicien du 15 ème siècle et une jeune femme de 2015. Simplement l’écriture fluide de l’auteur nous permet de rire grâce au personnage d’Emy, et de percevoir la grande beauté de Conan ! Et même si au début, Emy semble étrangère à ce siècle, elle finit tout de même par s’y habituer, et la fin tout en beauté, digne d’un happy ending de film !

Je remercie énormément la maison d’édition La Plume et le Parchemin pour m’avoir permis de découvrir ce recueil qui m’a fait littéralement passer du rire aux larmes, et que j’ai dévoré en quelques jours !

Publicités