Voyage au pays de l’envie

bm_27041_aj_m_8831

Auteur : Frédérique Marcou

Auto-Edition

Genre : Nouvelle

 

 

 

Résumé : 

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.

Destiné à un large public, il sera certainement plus particulièrement apprécié des adolescents.

 

Chronique :

1 – Il ne vous reste plus qu’à signer. 

Humour, religion, réincarnation, voilà le thème de cette première nouvelle. La plume de l’auteur est fluide, agréable à lire et le soupçon d’humour présent dans la nouvelle la rend irrésistible. Nous y rencontrons un couple, les Hills, dont le fils est visiblement la réincarnation d’un auteur français. La nouvelle est légère, le style fluide et le vocabulaire riche et soutenu. Quoi de mieux pour se détendre autour d’un thé ou d’un café ?

2 – Damnation

Une nouvelle est un peu plus étrange, plus libre d’interprétation je suppose. L’histoire des Damnés qui poussent un chariot supportant l’Univers. J’avoue que dans celle-ci, le style est plus décousu. Sans doute voulu, afin de créer la confusion et laisser le lecteur imaginer ce qu’il veut, mais j’ai eu plus de mal à m’accrocher. Pourtant, le début et la fin de cette nouvelle sont superbement bien écrit et je « vois » le sens caché derrière tout cela, donc ce n’est pas non plus mal !

3 – Rêve Impromptu

Une autre nouvelle plus rythmée, avec un personnage à mon goût un peu trop naïf. Faire confiance à n’importe qui quand les gens de sa race sont persécutés, c’est se rendre de soi-même. Mais, il a un côté attachant, car on apprend à étudier la magie avec lui et du coup, on s’attache facilement au personnage. J’ai adoré le côté touchant de la nouvelle, avec l’idée qu’il voulait juste une vraie justice pour les mages et pouvoir être qui il est en paix, sans risque d’être enfermé et mourir. La fin de la nouvelle m’a émue, même si elle aurait tout aussi pu me faire rire devant sa naïveté.

4 – Homos Sapiens Sapiens Neandertalis

Ah, les sciences…. Pas mon domaine de prédilection. Cependant, les découvertes scientifiques, comme celle présentée dans cette nouvelle, j’adore en entendre parler. Tout simplement car elles façonnent l’Histoire, et qui à apprendre cette matière pour le bac, autant le faire correctement. Je trouve cette nouvelle particulièrement bien écrite parce qu’elle relate non seulement d’une découverte, mais aussi de la société. Société trop naïve, qui fait beaucoup trop confiance aux Hommes alors que n’importe quelle personne voulant juste tirer profit d’une découverte pareille peut le faire. Et la fin de la nouvelle nous fait bien prendre compte de tout cela.

5 – Une Autre Forme de Mort

Les nouvelles glauques ou sur la Mort sont en général mes favorites, parce que je découvre à chaque fois une nouvelle façon de penser à la mort. Et cette nouvelle n’y échappe pas. Par l’intermédiaire d’un homme essoufflé, l’auteur dépeint la fin de vie d’un homme, qui revoit tous ses souvenirs. Ses amis, sa famille, ses enfants, les actions qu’il a faites, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. C’est magnifiquement bien écrit, avec une métaphore grâce au coucher du soleil et le vent qui s’amenuise, tout comme la vie de l’homme. Et tout se termine avec la chute, qui ferme la nouvelle et le recueil.

CONCLUSION :  Une plume fluide, un style agréable, un vocabulaire soutenu et des univers aussi différents qu’attachants, c’est un super recueil que je conseille à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s